jeudi 17 janvier 2019

Quand j'ai fait le choix de devenir mère au foyer

Aujourd'hui c'est un article beaucoup plus personnel que je vais partager avec vous.
Comme vous le savez nous avons fait le choix d'instruire nos enfants à la maison. Seulement ce choix  a été accompagné d'une autre grande décision, une décision dont on parle rarement.

Il a fallu que nous décidions qui allait rester à la maison pour instruire les enfants. Je sais bien que certains réussissent à concilier vie professionnelle et instruction à la maison mais nous sommes tous les deux professeurs à plein temps et n'avons pas de famille dans la région.


Je dois avouer que le choix a été vite fait puisque mon mari avait un salaire deux fois plus gros que le mien. Mais tout de même, même si j'étais très enthousiaste de vivre cette aventure avec les enfants (et que je ne le regrette nullement) c'est un sacré pas de dire "Je n'irai plus travailler durant de nombreuses années". 



J'ai commencé en douceur en disant "Je suis en congé parental", d'ailleurs j'y suis toujours puisque j'ai donné la vie à 3 jolis bambins à la suite, je suis donc en congé parental jusqu'aux 3 ans de Côme, mais, a priori, je vais être ensuite "en disponibilité". 
Tout ça pour en venir au sujet principal : je suis mère au foyer.


J'ai été ingénieur, sophrologue, professeur des écoles et je suis désormais Mère au foyer....

Pour être honnête, heureusement que j'instruis mes enfants parce que je me serais vite ennuyée intellectuellement sans cela. Je déteste le ménage, j’aime cuisiner mais pas non plus au point d'y passer des heures tous les jours, l'école à la maison est donc épanouissante et passionnante pour mes enfants mais aussi pour moi-même! Elle m'apporte de quoi nourrir mon cerveau toujours bouillonnant!


Néanmoins, assez vite, il m'a manqué des relations sociales, c'est comme ça que le blog est né ;-)


Je suis donc
🔻
Mère au foyer
Enseignante
Blogueuse
🔺

Mes journées sont très chargées et je n'ai pas une minute pour m'ennuyer (j'allais dire "pas une minute à moi" mais ce n'est pas vrai mes minutes consacrées au blog sont mes minutes à moi!).

J'aime ma vie telle qu'elle est mais il manque encore un peu de piment (et oui j'en demande toujours plus), je suis donc actuellement en train d'essayer de travailler de chez moi, en écrivant. Je vous en dirai plus, plus tard, quand tout cela se mettra en place.


Et mon mari dans tout cela? et bien lui il m'envie. Réellement. Il aimerait être à ma place, il aimerait instruire les enfants. Et bien qu'il se soit fait à l'idée que, raisonnablement, nous ne pouvions échanger nos places, il manifeste souvent son regret de ne pouvoir instruire les enfants pleinement comme moi, ce qui crée régulièrement des tensions...parce que je lui en veux de ne pas voir que je "donne tout" à mes enfants et parce que lui m'en veut de ne pas voir que lui "donne tout pour nous" (Oui oui nous aussi nous avons des problèmes de dialogue comme de nombreux couples).

Alors aujourd'hui j'aimerais lui dire qu'il les instruit tout autant que moi! Que ce n'est pas parce que c'est moi qui leur apprend à compter et à lire, que je leur enseigne tout. Il leur montre l'exemple d'un  homme qui va travailler chaque jour pour nourrir sa famille mais aussi pour permettre à ses enfants et à sa femme de vivre cette fabuleuse aventure. Il leur montre ce que c'est que d'être responsable, rigoureux et courageux. Il leur enseigne aussi le respect, le dialogue, l'affection, l'amour de la musique et l'art de chasser le champignon en forêt!!

Alors si vous  décidez de vous lancer dans l'instruction en famille, sachez que c'est un réel grand choix qui implique d'autres choix, qui doivent être préparés et discutés en couple.

  Ce sont de réels gros choix de couple.


Parfois ces choix peuvent amener des tensions, il faut pouvoir se rappeler les raisons de nos choix, et le rôle de chacun dans l'aventure sans minimiser le rôle des deux parents.


Et chez vous alors, pour ceux qui ont fait le choix d'être mère ou père au foyer, ça se passe comment?



24 commentaires:

  1. C'est fabuleux ce que vous faites ! Je ne pense avoir les capacités de le faire sinon ça aurait été un choix discutable !! Et oui chacun d'entre vous instruit vos enfants ! L'enseignement de la vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Oui c'était un très grand choix et nous ne le regrettons pas du tout!

      Supprimer
  2. Un choix pas facile qui demande bcp d investissement personnel Certes une fabuleuse aventure riche en amour en partage et chacun de vous 2 y apporter un maillon à cette chaîne vous intruisez tous les 2 à votre façon. J aimerais pouvoir le faire ne plus voir Mathis dépister d aller à l école faire avancer plus Lucie qui demande tjs plus mais l organisation je la trouve pas Je passe mon temps en cuisine OK j adore c est mon truc nettoyer ranger arf je ne vois pas comment caller des ateliers alors que j aime les travaux manuels apprendre trouver la méthode qui leur convient A coter de ça ils font des activités danse bibliothèque sortie atelier créatifs et j envisage l anglais. Pour dire vous êtes formidable vous avez trouvé votre équilibre même si c est pas facile bravo à vous continuer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me touche beaucoup! En effet ça demande de l'organisation et parfois franchement c'est dur de tout faire (et je sacrifie le repassage ou je sacrifie les poussières parce que je NE PEUX PAS être partout) mais je suis tellement heureuse de le faire!! Merci pour votre soutien!!! Et vous savez si vous leur offrez déjà tous ces ateliers + une activité manuelle avec vous de temps en temps le week-end, ce sera déjà énorme!!

      Supprimer
  3. Même choix, sans être un réel choix, puisque mon mari gagnait plus que moi. L'ief et être femme au foyer est un choix,et un véritable luxe. Par contre mon congés parental a pris fin aux deux ans d'Apolline, et j'ai fait le choix de ne pas reprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est dur de sortir du sentier et de décider de lâcher ses filets de sécurité et de ne pas reprendre le travail. Moi je vais voir si je peux me mettre "en disponibilité", pour avoir l'impression d'avoir encore un filet de sécurité, mais je ne suis même pas sûre de la démarche à suivre, il va falloir que je me penche sur le sujet ;-)

      Supprimer
  4. Bonjour,
    Si j'avais dû rédiger un tel article il aurait ressemblé au tien. J'ai deux grands enfants qui eux ont eu un parcours classique à l'Education Nationale (ils ont respectivement 20 et 16 ans, l'aîné est en licence et l'autre en 1èreS) le dernier loulou devait rentrer à l'école à ses 3 ans mais la continence n'étant pas acquise il n'a pas fait sa rentrée, et en même temps dans notre tête on a cheminé... nous avions commencé depuis quelques mois à lui proposer des petits ateliers (Montessori), il accrochait vraiment et on repensait sans cesse à cette école que nous avions visitée par deux fois et qui ne nous convenait pas au fond (la chaise de punition au mileu de la classe nous a traumatisés je crois). Conclusion en décembre de ses 3 ans, nous avons décidé qu'il n'irai pas en petite section (entre-temps la maîtresse m'avait envoyé un "gentil" mail me disant que Tommy allait prendre du RETARD si il n'allait pas à l'école rapidement!!! ce fut de trop..). Et voilà comment s'est installée l'idée de l'IEF, loulou a 5 ans il serait en GS de maternelle et devrait rentrer en CP en septembre.
    Le temps je cours après en permanence, être à la maison cela veut dire tout gérer en général et cela prend du temps, on est beaucoup moins tolérant avec soi-même que lorsque l'on bosse à l'extérieur. Tout cela est un choix de vie, pas toujours bien vu par le monde extérieur, car oui être mère au foyer est souvent vu comme "tu as de la chance" et si en plus votre enfant ne va pas à l'école alors là on passe pour des extra-terrestres! Contrairement à toi par contre mon mari ne m'envie pas du tout, pour lui c'est plus fatiguant de gérer maison et enfants etc que d'aller travailler. Mais il participe aussi à l'instruction de loulou quand il peut.
    Conclusion, c'est une chouette expérience et si j'avais su j'aurai aussi fait l'IEF avec mes aînés, ils apprennent tellement plus et à leur rythme sans souffrance, sans pression ni compétittion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je vois en effet que nos vies se ressemblent beaucoup! Mon grand est scolarisé en 4ème et pour être honnête quand il était en âge d'être en maternelle je n'ai même pas envisagé une seconde que je pouvais lui faire l'école moi-même!! Que de chemin parcouru depuis! Il y a eu une phase où il n'était pas très bien au collège, je lui ai dit directement que ça ne m'embêtait absolument pas de le déscolariser et d'assurer la suite! Il a cette "soupape de sécurité" si jamais c'était nécessaire, mais pour l'instant il n'y tient pas.

      Supprimer
  5. Bonjour , je sais pas trop quoi dire à part bravo , j'aimerais pouvoir faire l'école à mes enfants mais j'ai moi même bcp de lacunes, en plus sa leur irai bien , sur les 4 enfants jen ai 2 qui vont à l'école un qui s'ennuie car il apprend très vite et l'autre à un TDAH donc voilà
    Les 2 autres auront 1 an en février
    Pour moi , à chaque naissance de mes enfants ils était important que se soit moi qui men occupe ou la famille donc je me suis arrêter de travailler ! Pas évident , entre la tâche en elle même les réélection de l'entourage et le non respect de notre mission
    J'avais repris le travail et deux magnifiques jumeaux ont de nouveau bouleversé notre vie
    Je suis pour le moment en congé parentale et encore aujourd'hui nous ne sommes pas d'accord avec mon mari
    Lui aimerais que je travail et moi je me vois pas y retourner , en plus entre les frais et la garde esse vraiment utile ? A part peu être pour moi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends....c'est vrai que quand on compte tous les frais de garderie, bus et même cantine....assez souvent ça dépasse le salaire de la femme....par contre pour la future retraite (et oui il faut y penser aussi) c'est vrai que c'est mieux...et pour les liens sociaux aussi, on est vite enfermée à la maison.Tout cela est vrai, mais personnellement j'ai préféré rester à la maison...mais c'est un choix de couple, nous sommes bien d'accord.

      Supprimer
  6. Un super choix pour ta famille. =) L'école à la maison j'aurais aimé, mais avec ma santé, c'est pas possible ! :p Mais j'admire ceux qui le font ! =) En tout cas tu as un chouette parcourt ! Merci de ton aprtage !

    RépondreSupprimer
  7. Je t admire. Pour moi, il n est pas possible de rester à la maison j ai besoin d avoir une vie extérieur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois ça me manque vraiment aussi mais je trouve tout de même beaucoup de plaisir dans ce que je fais donc je n'ai aucun regret.

      Supprimer
  8. ce qui m'agace le plus dans ce choix, c'est les reactions de l'entourage :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça oui je suis d'accord...Une fois comme ça on avait des amis à l'apéro, enfin des amis de mon mari, moi il ne me connaissait pas trop en fait mais comme j'étaits mère au foyer je n'étais pas intéressante. Et un jour ils ont appris que j'étais ingénieur avant en fait, et professeur des école et que même j'avais été sophrologue!! Et bien tout à coup ils se sont intéressés à moi, ils avaient plein de questions et se sont écriés "mais pourquoi tu t'es enfermée chez toi?" Bref....premièrement il fallait qu"on leur dise que j'avais fait des études pour être tout à coup intéressante et en plus ils n'avaient rien compris à notre démarche, je ne me suis pas "enfermée", au contraire, je lance mes enfants dans un bel avenir solide.

      Supprimer
  9. J aurais aimé juste être à 80 % mais financièrement cela est impossible. J espère pouvoir me rapprocher avec mon travail de chez nous pour pouvoir profiter pleinement de ma famille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je comprends! l'enfance passe si vite, nous devons profiter de nos enfants le plus possible mais malheureusement tous les emplois ne le permettent pas forcément.

      Supprimer
  10. C’est génial ce que vous faites pour vos enfants ! Bravo !

    RépondreSupprimer
  11. Faire le choix de rester à la maison pour ses enfants n'est jamais ni évident ni facile. Ni pour celui qui reste ni pour celui qui part tous les matins... J'aime le paragraphe dans lequel tu parles de ton mari et de tout ce qu'il apporte à tes enfants. C'est très touchant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui parfois j'oublie de parler de lui, de son travail à lui aussi dans la construction de l'avenir de nos enfants. Je vais essayer d'en parler plus souvent parce qu'il se sent assez souvent mis à l'écart du projet alors qu'il est une des fondations essentielles.

      Supprimer
  12. C'est un beau choix que vous avez fait à 2. Bravo à vous 2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, oui c'est un réel choix de couple, qui comme tout choix entraîne parfois des tensions mais que nous ne regrettons ni l'un ni l'autre!

      Supprimer

Mon Instagram

@Petitsgeniesenherbe

Suivez-moi